vendredi 10 août 2007

Naître et renaître pour mourir

Ceci est une sorte de poème (plutôt un texte en prose, vu qu'il n'obeit pas aux règles classiques de la poésie française) que j'ai improvisé il y a quelques années mais que je n'ai pas terminé. Et voilà que par hasard je le retrouve parmi de vieux papiers.
Je le met donc ici tel qu'il est en espérant que quelqu'un aura l'inspiration de complèter les vers (ou lignes) manquants et trouver une fin.
Alors si vous avez des idées, n'hésitez pas à les transcrire dans les commentaires.


Tous les délices de ce monde
Ne valent jamais un doux bisou
Volant des lèvres de ma belle
Pour éclairer la peau de ma joue
.........................................
Pour me tuer comme à feu doux
Naître et renaître pour mourir
Tel est mon rêve le plus fou


Tous les malheurs de ce monde
Ne valent point mon grand chagrin
Quand je ne trouve plus ma belle
Et son amour devient lointain
.......................................
.......................................
Naître et renaître pour mourir
Tel est écrit dans mon destin


........................................

4 commentaires:

psynaj a dit…

très joli poème, je pense que cest toi qui doit le terminer, la poèsir n'obeit qu'au ressentis de la personne qui l'écrit, ce sont tes mots, tes émotions, tes reves, ton vécu...

White Lion a dit…

Ce n'est pas évident, surtout que ça date de très longtemps, mais je vais quand même essayer :)

venus a dit…

Tous les délices de ce monde
Ne valent jamais un doux bisou
Volant des lèvres de ma belle
Pour éclairer la peau de ma joue
POUR EVEILLER L'ENFANT EN MOI, POUR LE FAIRE RIRE...
Pour me tuer comme à feu doux
Naître et renaître pour mourir
Tel est mon rêve le plus fou


Tous les malheurs de ce monde
Ne valent point mon grand chagrin
Quand je ne trouve plus ma belle
Et son amour devient lointain
QUAND LE CHAGRIN M'ENVAHIT
ET QUE JE DEVIENS QU'UN SIMPLE JEU DU DESTIN
Naître et renaître pour mourir
Tel est écrit dans LES PAGES DE MES CHAGRINS


QUAND JE RETROUVE PLUS MA BELLE
TOUT DEVIENT SI SOMBRE, SI LAID ET SI FADE...
QUAND JE RETROUVE PLUS MA BELLE
JE SUIS BON A PLEURER,BON A MOURIR..



Cher ami, je suis désolée pourle retard, à chaque fois que j'ai voulu te laisser un commentaire, il y a toujours quelques choses qui m'en empêche...
Je sais que j'ai pas vraiment respecté les rimes du poèmes, mais j'ai essayé..
Alors?

Anonyme a dit…

pourquoi pas:)